La Bolivie

La Bolivie, c’est l’Amérique latine telle qu’on se l’imagine. C’est d’abord l’inépuisable trésor de Potosí, qui finançait les entradas, les expéditions en Amazonie à la recherche de l’Eldorado mythique.
Quand on pense musique andine, ce sont toujours les airs de la Bolivie qui nous chatouillent les oreilles ; même la racoleuse Lambada est venue de là-haut. C’est aussi d’ici que Parmentier rapporta à Louis XVI la papa, la fameuse pomme de terre.
Et puis il y eut Bolívar, Patiño le roi de l’étain, Che Guevara et avant eux les missions jésuites, les Incas et les Tiwanakus… Tous furent la source d’inspiration de maintes aventures, dont celles du célèbre reporter imaginé par Hergé…

La Bolivie a nourri nos rêves d’enfant : les grands espaces humides du Pantanal ou la géométrie étale du salar d’Uyuni ; le gigantisme du Titicaca, source d’innombrables blagues d’écoliers ; les sommets somptueux de la cordillère Royale ou les cathédrales volcaniques du parc Amboró ; la ville coloniale de Sucre et les églises baroques.

Et puis les ponchos, les lamas, les bonnets multicolores…

La Bolivie c’est aussi un peuple, des peuples plutôt. Indiens Quechuas et Aymaras, métis, descendants d’esclaves…
Elle est Amazonie et Andes, nature et culture à la fois. Mais elle vit au rythme de l’Amérique latine bien réelle d’aujourd’hui, écartelée entre un art de vivre ancestral et les pressions du grand marché mondial. Frissons révolutionnaires et tentations spéculatives s’y défient ouvertement.

Pour de plus amples informations :portail bolivien du tourisme.

Boliviana – solidarité

La Bolivie est le plus pauvre des pays d’Amérique Latine. Le peuple Bolivien a d’énormes besoins et le pays est en pleine reconstruction, les « bolivianistes » vont ainsi apporter leur pierre à l’édifice. Depuis l’an 2000, la Boliviana apporte son aide à une population dans le besoin avec des apports divers et variés.

Raid multisports la Boliviana - GO2EVENTSAu moment ou vous lisez ces quelques lignes, quelque part dans le monde, une personne gravit une montagne, descend une rivière, court dans le désert à bout de souffle cherchant à dépasser l’autre mais surtout soi-même. Parmi ces vacanciers de l’extrême, un nombre grandissant opte pour des événements qui allient activités sportives et actions humanitaires.

Le raid multisports « La Boliviana » n’a pas la prétention de sauver le peuple Bolivien de la misère mais chaque aide, quelle qu’elle soit, est la bienvenue. De plus, c’est un bon moyen pour des novices en la matière de découvrir un réel investissement dans ce domaine et ainsi connaître de vraies émotions. A la Boliviana, il n’y a pas d’argent qui transite dans la mesure où ce sont les équipes qui distribuent directement leurs donations aux populations locales.

It's only fair to share...Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Share on RedditShare on TumblrDigg thisPrint this pageEmail this to someone